Généralisation du postulat de mesure en mécanique quantique


Les physiciens ont généralisé le postulat de la mesure en mécanique quantique

Pliez dans une partielle. La fonction d’ entière s’effondre avec une certaine probabilité, dans cet exemple 1/3, dans un état qui est couvert par la fonction d’onde partielle mesurée. Source : Science China Press

Le de mesure est déterminant pour la mécanique . Lorsque l’on mesure un système quantique, il y a une probabilité que l’on ne puisse obtenir qu’une des valeurs propres des observables observés comme la position, l’énergie, etc. Immédiatement après la mesure, le système s’effondre immédiatement dans l’état intrinsèque correspondant, connu sous le nom d’effondrement d’état. Il est soutenu que le théorème de non-clonage est en fait le résultat du postulat de mesure, car le théorème de non-clonage s’appliquerait également en physique classique. La possibilité de clonage en physique classique est en fait la capacité de mesurer complètement un système classique afin qu’un état classique puisse être mesuré et préparé.

Pour expliquer clairement la mesure en mécanique quantique, il est préférable d’utiliser l’exemple suivant. Supposons qu’un photon passe par trois fentes identiques et que nous placions un détecteur idéal et incassable après chacune des fentes. Selon le postulat de mesure, l’un des détecteurs détectera le photon et toute la fonction d’onde s’effondrera dans cet .

Et si on ne plaçait qu’un seul détecteur après l’espace supérieur ? Il faut bien sûr supposer qu’il y a un tiers de chance de détecter le photon et que toute la fonction d’onde dans le gap-1 s’effondre, comme le montre la figure 2. Mais que se passe-t-il si le détecteur dans la fente supérieure ne mesure pas le photon ? ? Il s’agit d’une mesure partielle. Cela a été rencontré dans le formalisme de l’informatique quantique en dualité, où la combinaison linéaire d’unités (LCU) a été proposée pour effectuer l’informatique quantique.

Long a suggéré que lors de la mesure d’une onde partielle, quelque chose est certain de se produire : (1) S’effondrer : il s’effondrera avec une certaine probabilité dans l’une des valeurs propres. Après la mesure, toute la fonction d’onde passe immédiatement à l’état propre correspondant ; (2) Blanking : La fonction d’onde mesurée disparaît et passe à la partie non mesurée. Comme le montre la figure 2, le détecteur mesure le photon avec une probabilité de 1/3, et toute la fonction d’onde photonique s’effondre dans la fente supérieure. Comme le montre la figure 3 pour le dépliage, la partie mesurée dans la fente supérieure disparaît et la partie non mesurée, à savoir la fonction d’onde dans la fente médiane et la fente inférieure, augmente.

Les physiciens ont généralisé le postulat de la mesure en mécanique quantique

Réduire dans une mesure partielle. La partie mesurée au niveau de la fente supérieure disparaît et la partie non mesurée au niveau des fentes médiane et inférieure est agrandie. Source : Science China Press

En réalité, la mesure partielle est plus courante que la mesure complète. Il convient de noter que le pliage et le dépliage des mesures partielles se produisent non seulement dans l’espace, mais aussi dans le temps. Par exemple, la détection de photons par un détecteur peut bien entendu s’entendre sous ce postulat de mesure partielle. Lorsque la fonction d’onde d’un photon va à un détecteur, elle n’est pas entièrement mesurée en même temps, c’est-à-dire qu’il ne s’agit pas d’une mesure complète. Sa partie avant frappe le détecteur en premier et frappe une zone du détecteur. Soit il s’effondre à n’importe quel point de l’intersection dans le détecteur, soit il s’effondre et la probabilité correspondante est déplacée vers une autre partie de la fonction d’onde. Ce processus se poursuit jusqu’à ce que le photon soit reconnu. Si le photon n’est détecté que lorsque la dernière partie de la fonction d’onde atteint le détecteur, alors l’amplitude de cette fonction d’onde restante augmente jusqu’à 1 afin de détecter le photon avec certitude dans la dernière étape.

Cette explication est donnée du point de vue que la fonction d’onde n’est que l’entité du système quantique elle-même, l’interprétation WISE. Dans l’interprétation WISE, il n’y a AUCUNE relation entre la fonction d’onde et le système quantique, la fonction d’onde EST juste le système quantique. L’interprétation de WISE est soutenue par l’expérience Encounter Delayed Choice, qui a été rapportée dans divers médias il y a quelques années.


Des chercheurs décrivent la fonction d’onde du chat de Schrödinger


Plus d’information:
GuiLu Long, collapse-in et collapse-out en mesure partielle en mécanique quantique et leur sage interprétation, Science Chine Physique, Mécanique et Astronomie (2021). DOI : 10.1007 / s11433-021-1716-y

Fourni par Science China Press

Citation: Généralisation du postulat de mesure en mécanique quantique (2021, 7 juin), consulté le 8 juin 2021 sur https://phys.org/news/2021-06-postulate-quantum-mechanics.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. Sauf pour le commerce équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans autorisation écrite. Le contenu est fourni à titre informatif seulement.

Laisser un commentaire