Les États-Unis abolissent le principal obstacle à la taxe numérique mondiale: le département du Trésor


La secrétaire au Trésor américain Janet Yellen a annoncé un changement de position des États-Unis vers une taxe numérique mondiale, ouvrant la voie à un probable d

La secrétaire américaine au , Janet Yellen, a annoncé un changement de américaine sur une taxe numérique pour ouvrir la à un accord probable

La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a déclaré vendredi à ses collègues du G20 que Washington abandonnait l’appel à une disposition controversée dans une taxe numérique mondiale, ouvrant la porte à un accord probable.

La décision américaine – qui fait partie d’un repositionnement plus large du président Joe Biden de l’agenda « America First » de l’ancien président Donald Trump – a immédiatement suscité les éloges de l’Allemagne et de la France, qui ont déclaré qu’un accord était désormais « dans » après le pivot américain « .

Yellen a annoncé lors de la réunion des ministres des finances du G20 que les responsables américains seraient « solidement » impliqués dans les pourparlers et « ne préconiseraient plus la mise en œuvre du pilier 1 dans le » refuge « , a déclaré à l’AFP un responsable des impôts.

L’administration Trump avait insisté sur une soi-disant clause de refuge dans la taxe de l’OCDE, qui aurait effectivement permis aux grandes entreprises technologiques d’y adhérer volontairement et de bloquer les progrès sur un accord.

L’Organisation de coopération et de développement économiques a travaillé sur un accord multilatéral qui fournira un taux global d’imposition des sociétés aux géants de la technologie.

L’objectif est de trouver une solution commune pour résoudre le dilemme politique de la manière dont les bénéfices d’un pays peuvent être imposés par une société basée dans un autre pays qui offre un traitement fiscal plus favorable.

Les responsables européens ont déclaré que le report américain était une avancée majeure.

« C’est un grand pas en avant sur la voie d’un accord entre les États participants d’ici l’été », a déclaré le ministre fédéral des Finances Olaf Scholz dans un communiqué à l’issue de discussions virtuelles avec ses collègues du G20.

Le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, a déclaré qu’un accord devrait être conclu d’ici l’été et a appelé à une « conclusion immédiate » des négociations.

La France a approuvé une taxe en 2019 sur les entreprises technologiques comme Facebook, Amazon, Apple et Google, accusées d’avoir transféré leurs bénéfices à l’étranger.

Paris a suspendu la perception de la taxe sur les services numériques jusqu’à fin 2020 dans le cadre des négociations de l’OCDE.

Cependant, la mesure avait fait l’objet de vives critiques de la part de l’administration Trump, qui avait prévu d’imposer des droits de douane sur les produits français mais a annulé les droits début janvier avant de quitter Washington.

Yellen avait signalé le report probable des États-Unis lors de son audience de confirmation au Sénat en janvier, affirmant qu’elle soutenait les efforts visant à garantir que les entreprises paient leur «juste part» et à supprimer les incitations pour les entreprises à opérer à l’étranger.

En novembre, 75 grands acteurs de la technologie, dont Google et Facebook, ont soutenu une initiative française qui les obligeait à payer une «contribution fiscale équitable» dans les pays dans lesquels ils opèrent.

Sans accord, les entreprises courent le risque de répandre les législations nationales qui auraient pu conduire à une double imposition.


Le débat sur la façon dont les pays taxent les grandes entreprises technologiques s’intensifie


© 2021 AFP

Citation: Les États-Unis suppriment un obstacle majeur à la taxe numérique mondiale: Treasury (2021, 26 février), consulté le 26 février 2021 sur https://techxplore.com/news/2021-02-key-obstacle-global-digital-tax .html

Ce document est soumis au droit d’auteur. Sauf pour le commerce équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans autorisation écrite. Le contenu est fourni à titre informatif uniquement.

Laisser un commentaire