Découvrez les secrets de la soie unique de l’araignée australienne


Découvrez les secrets de la soie unique de l'araignée australienne

L’araignée en toile de panier dans sa forme naturelle avec sa toile de pot de homard et sa , qui s’est maintenant avérée être d’une robustesse unique. Crédit photo: Professeur Mark Elgar, Université de Melbourne

Une collaboration internationale a fourni premiers aperçus d’un nouveau type de soie fabriqué par la très inhabituelle araignée en panier, qui l’utilise pour construire une toile de pot de homard qui protège ses œufs et attrape ses proies.

L’araignée en toile de panier tisse une soie qui est particulièrement rigide et si robuste que la toile de panier n’a pas besoin de l’aide de la végétation environnante pour maintenir sa structure.

« Pour autant que nous le sachions, aucune autre araignée ne construit une telle toile », a déclaré le professeur Mark Elgar de la School of BioSciences de l’Université de Melbourne.

« Cette soie conserve sa rigidité et fait un joli panier de soie exquis ou un piège à fourmis mortel. »

La collaboration entre l’Université de Melbourne et l’Université de Bayreuth avec l’Organisation australienne pour la science et la technologie nucléaires devrait susciter un vif intérêt.

L’entomologiste William J Rainbow a découvert l’araignée panier en 1900 mais n’a pas mentionné la nature de sa soie, peut-être parce qu’il n’avait vu que des dessins de la toile et s’imaginait qu’elle était plus ample.

L’étude actuelle vient de paraître dans Rapports scientifiquesEn tant que stabilité dimensionnelle d’une toile alimentaire d’araignée remarquable obtenue par l’arrangement synergique des fibres de soie, «la soie utilisée pour construire la toile de panier ressemble à la soie avec laquelle de nombreuses espèces d’araignées enveloppent leurs œufs pour les protéger. des éléments et des ennemis.

«Notre découverte pourrait fournir des informations sur le développement de la recherche de nourriture», a déclaré le professeur Elgar. «Il est largement admis que les filets de doublure en soie, y compris les magnifiques pistes de marbre, ont évolué hors de l’habitude de fabriquer de la soie pour protéger les boîtes à œufs. Peut-être que la vannerie est une extension de la boîte à œufs protectrice et représente un exemple contemporain rare d’un processus ancestral évolutif.

L’araignée panier ne se trouve qu’en Australie. Son panier a un diamètre d’environ 11 mm et une profondeur de 14 mm et des fils réticulés de différents diamètres. La nature de la soie a été révélée par l’Australian Synchrotron, un organisme national de l’Organisation australienne pour la science et la technologie nucléaires dans le sud-est de Melbourne.

Le professeur Thomas Scheibel de l’Université de Bayreuth a déclaré que la rigidité de la soie semble être due à l’arrangement synergique des microfibres et des fibres submicroniques.

«La nature a créé une structure complexe qui, à première vue, ressemble à des matériaux composites fabriqués industriellement», a déclaré le professeur Scheibel, qui a dirigé la recherche depuis l’Allemagne.

« Cependant, des recherches supplémentaires ont montré qu’il s’agit de composants chimiquement différents et que leurs propriétés respectives conduisent ensemble à une élasticité et une ténacité extrêmes du fil, ce qui se traduit par un haut degré de robustesse. Les matériaux composites actuels sont principalement ceux du Fibres intégrées dans la matrice qui définissent les propriétés particulières requises, telles qu’une stabilité élevée. « 

Bien qu’il reste encore du travail à faire pour comprendre les détails moléculaires de la soie, il existe un intérêt potentiel pour un nouveau matériel génétique pouvant être fabriqué à grande échelle, selon le professeur Scheibel.

« La caractéristique intéressante est la rigidité latérale élevée ainsi que les adhésifs qui pourraient être utiles pour différents types d’applications, mais il faudra du temps avant que cela ne devienne possible. »

Le professeur Elgar a déclaré: «En général, la vannerie et les propriétés de sa soie soulignent l’importance de continuer à étudier des espèces obscures et inconnues.

«Il est de plus en plus reconnu que les solutions à de nombreux défis et énigmes complexes auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui peuvent être trouvées dans les systèmes biologiques.

«Cette soi-disant« bioinspiration »est basée sur environ 3,8 milliards d’années de sélection naturelle qui affine les formes, processus et systèmes biologiques. Les connaissances potentielles sur cette diversité de la vie, dont nous savons encore peu de choses, sont étonnantes.



Plus d’information:
Rapports scientifiques (2020). DOI: 10.1038 / s41598-020-74469-z

Fourni par l’Université de Melbourne

Citation: Unlocking the Secrets of the Australian Spider’s Unique Silk (2020, 19 octobre), consulté le 19 octobre 2020 sur https://phys.org/news/2020-10-secrets-aussie-spider-unique-silk.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. Sauf pour le commerce équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans autorisation écrite. Le contenu est fourni à titre informatif uniquement.

Laisser un commentaire